Actualités
Page d'accueil / Actualités / Actualité
AVR 24

À la rencontre de Rania Khedhir, fondatrice de Quantum Care Center

Quand l’innovation technologique réinvente le bien-être


Quantum Care Center est le premier centre de beauté et de bien-être en Tunisie et en Afrique à utiliser la technologie quantique. Une sorte de soins alternatifs indolores procurés grâce à des appareils mobilisant une technologie naturelle, partant du postulat que le corps constitue un champ vibratoire apte à se régénérer lui-même à partir des ondes qu’il émet. Le mot d’ordre chez Quantum Care Center est le naturel. Rania Khedhir, 34 ans, est à la tête du centre. Elle se donne pour ambition de soigner sans additifs, ni injections mais plutôt en réactivant des mécanismes qui puissent booster le corps et régénérer ses cellules. Expérimentée au début des années 2000, la médecine quantique attire de plus en plus d’adeptes avec des résultats époustouflants permettant de soigner divers problèmes cutanés.

Rania a conçu le projet comme une chance de faire monter en gamme l’offre du bien-être et de la beauté en Tunisie. Elle propose des soins allant des massages quantiques destinés notamment aux problèmes de surpoids au traitement et renforcement des cheveux, en passant par l’élimination des cicatrices post-maternité et post-opératoires et des tâches de pigmentation. De formation agronome, Rania est partie parfaire sa formation en France.

Elle a poursuivi un master de biothérapie cellulaire au Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) où elle a affûté ses recherches sur le cancer. Déjà, elle se projetait dans le monde du business. C’est ainsi que lui est venue l’idée de s’inscrire à un master en management du développement international. Elle a ensuite débuté sa carrière dans une entreprise de conseil. Seulement, la nostalgie du pays la gagne. Entamant sa 6ème année en France, Rania est quelque peu désemparée. Elle songeait à quelque chose qui puisse joindre l’utile à l’agréable. Réunir en quelque sorte toutes les cordes qu’elle avait à son arc. Tout en esquissant quelques parcelles de projet, elle n’avait pas dissipé toutes les incertitudes sur sa capacité à lever des fonds pour mettre en place un projet en accord avec ses désirs.                                                                                                                                           “Dépendre toujours d’un supérieur ou d’un réseau où ta mission consiste à jouer une partition préétablie ne me comblait plus.” Sur le conseil de ses proches, Rania s’inscrit sur la plate-forme de Souk At-Tanmia. « J’étais encore en France au moment de l’inscription. » Son projet a été présélectionné. De retour à Tunis, elle l’a défendu devant un jury avec ardeur et passion. Elle était libre de toute contrainte et avait eu le temps de peaufiner une vision. « Souk At-Tanmiam’a accompagnée dans la phase de la conception, du financement et du suivi». 
L’équipe Quantum Care Center en Action © Crédit photo Souk At-tanm


L’aval juridique, Rania l’a reçu en 2016. Son centre a officiellement ouvert ses portes au public en mai 2017. Si elle devait dresser un rapide bilan de ses 12 mois passés à la tête d’une entreprise qui emploie 4 personnes dont certaines rencontrées à Souk At-Tanmia, ce serait : « Cette fabrique humaine qui place l’échange et la qualité du service au-dessus de tout ». Son rêve : franchiser le concept pour pouvoir le développer sur l’étendue du pays.

https://lemanager.tn/%C3%A0-la-rencontre-de-rania-khedhir-fondatrice-de-quantum-care-center-815909b34dd4